Adrien Morenas
Député de Vaucluse - 3ème Circonscription

En circonscription

Apprenant qu'un arrêté en date du 5 mai 2018, pris par le gouvernement français, autorise les importations de cerises fraîches en provenance de Turquie où l'utilisation du diméthoate, qui était pourtant à l’origine de la clause de sauvegarde justifiant cet arrêté, est toujours possible j'ai immédiatement saisi par Question Ecrite M. Stéphane TRAVERT, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation.

Vous pouvez retrouver le texte de ma question ci-dessous.

Nous ne pouvons pas imposer des standards sanitaires à nos producteurs, standards que je soutiens pour des questions de santé publique et de protection des consommateurs, tout en laissant noyer notre marché par des denrées ne respectant pas lesdits standards.

Notre économie agricole est mise en péril tout comme la santé des français. Ce deux-poids deux-mesures doit cesser de toute urgence.

De plus, Député de Vaucluse, je prends particulièrement très à coeur la défense de notre cerise qui est un fleuron du patrimoine de notre territoire.

" M. Adrien Morenas alerte M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur l'arrêté du 5 mai 2018 où le gouvernement français autorise les importations de cerises fraîches en provenance de Turquie. Il faut rappeler qu'il y a deux ans la France avait interdit le diméthoate pour autoriser ensuite quatre autres produits bien plus chers et moins efficaces assortis d'une protection économique et sanitaire via une clause de sauvegarde vis-à-vis des pays utilisant encore ledit diméthoate. La santé de tous étant la première des priorités, les producteurs avaient consentis à modifier leurs habitudes agricoles. Consternation : l'utilisation du diméthoate, qui était pourtant à l'origine de la clause de sauvegarde justifiant cet arrêté, est toujours possible en Turquie. Il faut rappeler que la Turquie produit plus de 800 000 tonnes de cerises par an, soit 20 fois plus que la France, avec des normes différentes des standards européens. Les producteurs français, à raison, sont ulcérés par le message envoyé qui se résume ainsi pour eux : multiplication et libéralisation des échanges extérieurs au détriment de l'agriculture nationale et de la santé des consommateurs. Adrien Morenas, Député de Vaucluse territoire emblématique de la cerise, se joint à eux pour demander ce que M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation compte faire pour protéger de toute urgence notre économie agricole et la santé des consommateurs français. "


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.