Adrien Morenas
Adrien Morenas
Député de Vaucluse - 3ème Circonscription de 2017 à 2020

Annonces au cœur de la déclaration de Politique Générale du 15 juillet 2020 par Jean CASTEX Premier Ministre

À l'assemblée

1. Lutter contre le chômage et préserver l’emploi des plus jeunes


Un plan pour la jeunesse sera discuté vendredi avec les partenaires sociaux autour de 3 impératifs :


1.1. Favoriser l’embauche : réduction du coût du travail à hauteur de 4 000 euros par an pour les jeunes de moins de 25 ans, rémunérés jusqu’à 1,6 smic, dans toutes les entreprises et pour une durée d’au moins un an.
1.2. Lutter contre le décrochage durable des jeunes qui sont les plus éloignés de l’emploi : 300 000 parcours et contrats d’insertion permettront d’aller toucher les jeunes les plus en difficulté et 100 000 places de plus en service civique
1.3. Soutenir les étudiants avec l’instauration du repas à 1 euros dans les RU pour les étudiants boursiers dès la rentrée.


2. Mettre en place un plan de relance de 100 milliards d’euros


2.1. Le développement des compétences
 Investissement de 1,5 milliards supplémentaires dans la formation afin de cibler les besoins au plus près du terrain et aussi ceux propres aux secteurs stratégiques de demain, comme les métiers liés au numérique et à l’environnement, en lien avec les régions.
 Autorisation d’abondements supplémentaires du Compte Personnel de Formation pour les personnes qui s’orientent vers des métiers stratégiques de demain.
 Objectif de 200 000 places supplémentaires de formations ouvertes en 2021 pour les jeunes et les demandeurs d’emploi.
 Développement et extension du dispositif d’activité partielle de longue durée, à hauteur de 8 milliards d’euros en 2021.
 Aménagement de la réforme de l’assurance chômage, en concertation avec les partenaires sociaux.


2.2. La reconquête économique
 Transformer l’appareil productif en le rendant plus compétitif, plus riche en investissement et plus attractif : 40 milliards d’euros y seront consacrés, notamment afin d’alléger les impôts qui pèsent sur la production en France et limiter notre dépendance à nos partenaires extérieurs sur certains secteurs stratégiques.
 Plan de rénovation urbaine : début de 300 chantiers sur les 400 quartiers concernés d’ici 2021.
 Priorisation du déploiement du programme « petites villes de demain ».
 Les aides au plan de relance seront conditionnées à la stricte modération de la distribution des dividendes.


2.3.Un accélérateur de la transition écologique
 Le plan de relance proposera de mobiliser plus de 20 milliards d’euros pour la transition écologique :
o Rénovation thermique des bâtiments
o Réduire les émissions des transports et industries
o Produire une alimentation plus locale et durable
o Soutenir les technologies vertes de demain comme les batteries
o Mieux recycler et moins gaspiller
 Moratoire sur les nouveaux projets de centres commerciaux dans les zones périurbaines.
 Plan vélo ambitieux et contractualisé avec les collectivités territoriales d’un montant significatif et inégalé.
 Régulation de la publicité pour réduire les incitations à la surconsommation de produits polluants.
 Le chantier de la transition écologique qui sera décliné au sein des territoires : d’ici 2021, tous les territoires devront être dotés de contrats de relance et de développement écologiques qui feront l’objet de plans d’actions concrets, chiffrés et mesurables sur tous ces sujets.


3. Ressouder notre pacte social et républicain


3.1.Pacte social :
 Accroître notre attention aux plus vulnérables.
o Allocation de rentrée scolaire sera revalorisée de 100 euros dès la rentrée de septembre.
 Préserver notre système de protection sociale :
o Santé : 13 Md€ de reprise de dette hospitalière et 6 milliards de soutien en investissement.
o Renforcer notre système de soins : en donnant plus de souplesse aux établissements, améliorer la qualité de soins et mettre l’accent sur la prévention.
o Rendre le système de retraites plus soutenable : les discussions qui ont auront lieu ce vendredi avec les partenaires sociaux auront pour objectif de trouver une méthode pour le rendre soutenable d’un point de vue financier. Elles sont à distinguer d’un processus plus large visant à la constitution d’un système universel de retraite.
o Confirmation de la création du cinquième risque de la sécurité sociale pour couvrir les Français contre le risque de perte d’autonomie.
o Pour compenser le déficit de la Sécurité Sociale.


3.2.Pacte républicain
 L’école :
o Cibler dès la rentrée les enfants qui auraient décroché pendant le confinement ;
o Chaque famille qui en fera la demande pourra bénéficier d’un programme personnalisé de soutien scolaire pour son enfant au cours du premier trimestre ;
o Renforcer l’accès à l’école des élèves handicapés.
 Police et gendarmerie :
o Garantie d’obtenir des moyens matériels et humains et décharger les forces de sécurités des tâches administratives dans le cadre d’une loi d’orientation.
o Déploiement de la police de sécurité du quotidien.
 Projet de loi sur la lutte contre les séparatismes présentés prochainement pour éviter que certains groupes ne se referment autour d’appartenance ethnique ou religieuse.


 La justice :
o Dès le PLF2021 : consolider et réorienter le budget du ministère pour rendre plus rapide et effective la réponse judiciaire, améliorer la politique des peines, moderniser le fonctionnement des juridictions.
o Justice de la vie quotidienne : Créer dans les territoires des juges de proximité affectés à la répression des incivilités du quotidien.

4. Mieux organiser l’État pour tirer les leçons de la crise


 Définir d’ici la fin de l’année les conditions permettant de rendre plus cohérente et efficace l’organisation territoriale de l’Etat.
 Tous les recrutements qui seront autorisés par le PLF2021 seront affectés, sauf exception justifiée, dans les services départementaux de l’État et aucun dans les administrations centrales.
 Création d’un Commissariat Général au Plan, qui aura pour mission d’incarner et d’animer la politique de planification et de perspective.
 Loi de programmation pluriannuelle de la recherche présentée au Conseil des Ministres la semaine prochaine pour investir 25Mds d’euros dans la recherche publique sur 10 ans.


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.