Adrien Morenas
Député de Vaucluse - 3ème Circonscription

À l'assemblée
Adrien MORENAS Orateur du Groupe LREM Table ronde sur la politique de l’eau

Chers Amis,

Pour cette rentrée parlementaire à l'Assemblée nationale j'ai eu l'honneur et le plaisir d'être l'orateur du Groupe Les députés LaREM à l'occasion d'une audition menée par la Commission Développement Durable et Aménagement du Territoire intitulée "Table ronde sur la politique de l’eau" .

 

Je tiens à remercier à nouveau pour leur participation ➡

☑️Mme Marie-Dominique Monbrun, directrice générale adjointe de l’Agence de l'eau Seine-Normandie

☑️ M. Bertrand Galtier, directeur général de l’Agence de L'eau Artois Picardie

☑️M. Marc Hoeltzel, directeur général de l’Agence de l'eau Rhin-Meuse

☑️M. Guillaume Choisy, directeur général de l’Agence De L'eau Adour-Garonne

☑️M. Laurent Roy, directeur général de l’Agence De L'eau Rhône Mediterranée Corse

☑️M. Martin Gutton, directeur général de l’Agence de l'eau Loire-Bretagne

 

J'avais d'ors et déjà eu le plaisir et la chance de collaborer avec ces experts lors des auditions que j'avais mené dans le cadre de la Mission d'Information parlemenaire sur la Ressource en Eau que j'ai présidé.

 

Voici l'intégralité de mon propos introductif ➡

 

Merci Madame la Présidente,

Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux,

Mes chers Collègues,

 

C’est avec un grand plaisir que nous vous accueillons au sein de notre commission. Je tiens au nom du groupe La République En Marche à vous remercier pour la qualité de vos interventions.

J’ai eu le plaisir de travailler avec vous, lors des différentes auditions que j’ai pu diriger durant la Mission d’Information sur la Ressource en Eau, et nous savons l’ampleur du travail que font vos agences, nous savons que vous devez faire face à des défis permanents toujours plus complexes, techniques et renouvelés.

Nous savons aussi que les défis qui vous attendent dans les années à venir prennent en considération de nouvelles problématiques, et plus particulièrement une qui nous est chère au sein de la Commission du Développement Durable, qui est celle du dérèglement climatique.

Le dérèglement climatique, ici en France, est déjà visible et mesurable dans certains de nos bassins.

Nous allons devoir répondre à des défis non plus préventifs mais également curatifs.

Si nous regardons de façon plus générale nous savons que son impact aura des répercussions sur la quantité et par conséquence sur la qualité de la ressource en eau. C’est là tout le problème !

Comment faire toujours mieux avec moins de moyens ? Comment respecter les ambitions européennes toujours plus élevées et en même temps financer l’Agence Française de la Biodiversité et l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage ? Comment assurer le 11ème programme et faire face à la problématique du plafond mordant ? Ces questions nous les avons souvent entendues dans nos circonscriptions.

Le gouvernement vous a entendu et c’est pour répondre a ces questions qu’il a décidé de lancer les Assises de l’Eau. Ces assises réunissent l’ensemble des acteurs du secteur afin qu’ensemble nous puissions trouver des solutions à la hauteur des ambitions de la France.

Les propositions du Premier Ministre lors de son déplacement dans les Hautes Alpes vont d’ailleurs dans ce sens : - Augmentation du financement des réseaux à hauteur de 2 milliards d’€, avec orientation des fonds sur les territoires ruraux. - Subvention d’un milliard et demi d’€ pour les collectivités souhaitant investir. - Renforcement du pouvoir décisionnel de vos agences.

Ce sont des orientations plus qu’encourageantes et ces propositions suivent d’ailleurs les préconisations faites par notre commission permanente.

 

Nous sommes certains que le deuxième volet des Assises de l’Eau aboutira à d’autres excellentes nouvelles.

Dans ce cadre, et avec le groupe La République En Marche nous souhaiterions savoir : Quelles améliorations pourraient être mise en place en matière de gouvernance de vos agences : intégration de comités citoyens… ? Quelles aides européennes sont à votre disposition et quels sont les modes de répartitions ? Comment comptez-vous lutter contre le déficit d’étiage des cours d’eau et comment améliorer de façon significative leur qualité ? Quelles préconisations pourriez-vous nous faire afin de renforcer les pouvoirs de la police de l’eau ? Enfin quelle est votre position sur la « Re-Use » et, ensuite, comment comptez-vous le mettre en place sur notre territoire si tel est votre intention? Je vous remercie.


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.